Cours pour débutants : apprendre à programmer avec Python au lycée

Image non disponible


précédentsommairesuivant

IV. Quelques bases

IV-A. Calculs, opérations

Dans le tableau ci-après, sont présentés les symboles utilisés pour les opérations de base.

Opérations

Symboles

Exemples

addition

+

2 + 5 donne 7

soustraction

-

8 - 2 donne 6

multiplication

*

6 * 7 donne 42

exponentiation (puissance)

**

5 ** 3 donne 125

division

/

7 / 2 donne 3.5

reste de division entière

%

7 % 3 donne 1

quotient de division entière

//

7 // 3 donne 2

Si vous utilisez une version 2 de Python, la division se fera comme la division entière. Voir différences entre Python2 et Python3Différences entre Python2 et Python3.

IV-B. Affectations et égalité

Une affectation se fait en utilisant le signe =. Tester si une égalité est vraie ou fausse se fait en utilisant ==. Regardons l'exemple suivant :

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
>>> a = 13
>>> print(a)
13
>>> a == 13
True

La ligne 1 ne donne aucun affichage. Si la variable a n'existait pas, alors elle est créée et prend la valeur 13. Et si elle existait déjà, cette variable prend aussi la valeur 13 (l'ancienne valeur est alors perdue).

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
>>> var = 12.5
>>> var
12.5
>>> var == 49.3
False

On remarque au passage que, dans l'interpréteur interactif, taper juste var a le même effet que print(var). Ce n'est pas le cas dans l'éditeur où l'on a besoin de l'instruction print pour afficher un résultat.

Vous trouverez plus de tests dans la partie Tests (instruction if)Tests (instruction if).

Un dernier exemple :

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
>>> C = 3.8
>>> C = C + 1
>>> print(C)
4.8

Il faut bien faire attention à ne pas confondre l'égalité mathématique C = C + 1 qui est toujours fausse (ou l'équation d'inconnue C qui n'a pas de solution) avec la nouvelle affectation de la variable C à l'aide de l'ancienne valeur. Ce que l'on peut schématiser ainsi :

Image non disponible

Python permet les affectations multiples :

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
>>> x = y = 42
>>> x
42
>>> y
42

Avec la notion de tuple ou de liste, Python permet aussi les affectations parallèles :

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
6.
7.
8.
9.
10.
11.
>>> x, y = (1, 2)  #, mais aussi...
>>> x, y = [1, 2]
>>> (x, y) = (1, 2)
>>> x, y = 1, 2    # donnent:
>>> x
1
>>> y
2
>>> r, v, b = image.getpixel((x, y))
>>> r, v, b
(255, 0, 0)

Pratique pour les coordonnées ou pour les triplets RVB (synthèse additive de couleurs), il ne faut cependant pas en abuser.

IV-C. Chaînes de caractères

Pour afficher une chaîne de caractères, il faut utiliser la commande print.

Depuis la version 3 de Python, la commande print est considérée comme une fonction dont il faut alors mettre les arguments entre parenthèses.

 
Sélectionnez
>>> print("bonjour monde")
bonjour monde

On peut aussi affecter à une variable une chaîne de caractères. Il faut juste faire attention que print(a) et print("a") n'auront pas le même effet, comme le montre l'exemple suivant :

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
>>> abc = "deux mots"
>>> print(abc)
deux mots
>>> print("abc")
abc

Pas le même effet, en fait sauf dans un cas particulier comme celui-ci :

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
>>> a = "a"
>>> print(a)
a

Puis un exemple un peu plus complexe utilisant la commande print, qui sait gérer différents types de paramètres pour les afficher sur une même ligne si on les sépare avec des virgules.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
>>> a = 9
>>> print("le carré de ", a, " est ", a**2)
le carré de 9 est 81

On peut aussi utiliser (mais pour une première lecture, il vaut mieux s'arrêter là) les possibilités de formatage des chaînes de caractères comme ci-dessous.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
>>> a = 9
>>> print("le carré de {} est {}".format(a, a**2))
le carré de 9 est 81

Pour plus d'informations sur ce formatage, voir la documentation officielle sur les chaînes de caractères.

Notez finalement que la chaîne de caractères vide s'écrit "" ou '' et que Python fournit des outils pour manipuler le texte à volonté (voir Manipulation de texteManipulation de texte).

IV-D. Listes

C'est une structure qui peut être très utile. Une liste peut contenir des données de types différents. Dans le cadre de ce cours, nous nous limiterons aux listes de nombres. En Python, une liste se note entre crochets avec la virgule comme séparateur.

 
Sélectionnez
>>> a = [9, 7, 6, 9]

La numérotation des éléments de la liste commence à 0.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
5.
>>> a = [9, 7, 6, 9]
>>> a[0]
9
>>> a[2]
6

Il peut être utile de connaître ce que l'on appelle la longueur d'une liste.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
>>> a = [9, 7, 6, 9]
>>> len(a)
4

On peut vouloir ordonner une liste de nombres dans l'ordre croissant.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
>>> a = [9, 7, 6, 9]
>>> a.sort()
>>> a
[6, 7, 9, 9]

On peut vouloir ajouter un nombre à la liste, dans le sens d'agrandir la liste d'un élément.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
4.
>>> a = [9, 7, 6, 9]
>>> a.append(2)
>>> a
[9, 7, 6, 9, 2]

Puis il y a des listes toutes faites que l'on obtient grâce à la fonction range.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
>>> a = range(5, 15, 2)
>>> list(a)
[5, 7, 9, 11, 13]

On a donc obtenu les entiers de 5 (inclus) à 15 (exclu) de 2 en 2 (on dit que l'incrément est 2). On peut ne pas préciser l'incrément et dans ce cas, l'incrément est 1.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
>>> B = range(3, 9)
>>> list(B)
[3, 4, 5, 6, 7, 8]

On peut en plus ne pas préciser l'entier de départ. Et dans ce cas, la valeur de départ est automatiquement 0.

 
Sélectionnez
1.
2.
3.
>>> x = range(5)
>>> list(x)
[0, 1, 2, 3, 4]

Notez finalement que la liste vide s'écrit [] et que Python fournit des outils pour manipuler les listes à volonté (voir Manipulation de listesManipulation de listes).


précédentsommairesuivant

Vous avez aimé ce tutoriel ? Alors partagez-le en cliquant sur les boutons suivants : Viadeo Twitter Facebook Share on Google+